Home
Vous êtes ici:Accueil » Politique » Haïti – FLASH : Élections reportées sine die

Haïti – FLASH : Élections reportées sine die

Haïti – FLASH : Élections reportées sine die

Mardi Léopold Berlanger, le Président du nouveau Conseil Électoral Provisoire (CEP) qui a pris ses fonctions la semaine dernière, a déclaré dans sa première conférence de presse que le Conseil Électoral qu’il dirige travaille dans le cadre de « la Constitution et de la loi électorale » et non pas sous l’accord politique du 5 février dernier, ajoutant « Comme Conseil électoral, nous ne participons pas à cet accord […] »

Une déclaration sans nuance, alors que ce nouveau CEP est l’émanation directe de cet accord politique du 6 février qui a dû être conclus pour combler le vide de la Constitution qui ne dit rien dans pareille situation et permettre la poursuite du processus électoral, le dernier décret-loi électoral ne prévoyant rien après la fin du mandat du Président Martelly…

Concernant la date des prochaines élections le Président du CEP a déclaré « Il est trop tôt de parler de date […] le Conseil n’est pas en mesure actuellement de définir un calendrier électoral […] Nous annoncerons les élections quand nous seront prêts […] il est clairement dit que le Conseil a l’autorité pour dire dans quel délai les élections peuvent avoir lieu […] Nous ne pouvons pas parler du calendrier électoral parce que nous n’avons pas toutes les informations nécessaires, parce que nous ne savons pas s’il y a des fonds pour continuer ou non […] ».

Il ne fait aucun de doute que les élections prévues le 24 avril 2016 dans l’accord du 6 février dernier seront reportées, ce que devrait annoncer prochainement et officiellement le Gouvernement.

« Nous voulons organiser des élections qui ne vont pas créer plus de crises, nous voulons transformer le processus afin que les élections soient normales » annonçant que le Conseil avait adopté quelques décisions visant à renforcer le processus, y compris l’évaluation de la performance du dernier conseil électoral le renforcement de l’institution, l’analyse des élections municipales et la relance du processus. « Nous devons résoudre les problèmes avant d’avancer dans le processus » a déclaré Léopold Berlanger

Au sujet de la Commission de vérification souhaitée notamment par l’opposition, Léopold Berlanger contredit la Présidence, qui avait déclaré la semaine dernière que seul le CEP était habilité à mettre en place cette Commission, en déclarant mardi « ce n’est pas au CEP de créer une Commission pour vérifier les résultats du premier tour des élections présidentielles […] Nous faisons un travail technique et administratif et non politique ».

Source HaïtiLibre

A propos de l'auteur

Nombre d'entrées : 45

Laisser un commentaire

Copyright ©2017 RCH 2000 96.1 FM. All Rights Reserved.

Retour en haut de la page