Home
Vous êtes ici:Accueil » Politique » Compte rendu_Veillee patriotique

Compte rendu_Veillee patriotique

Compte rendu_Veillee patriotique

Clôture, ce samedi matin 26 juillet 2014, des trois soirées de veille patriotique par des organisations de bases des quartiers défavorisés de Port-au-Prince. Dans une ambiance de résurgence des rituels du bois Caïman, symbolisme de la cérémonie précédant la révolte des esclaves, les militants ont non seulement montré leur support au député Arnel Bélizaire en grève de faim depuis plus d’une semaine, mais aussi rallumé la flamme de la mobilisation anti-Martelly.

 

Ces veillées patriotiques se sont étendues sur trois soirées. Des militants proches du député Arnel Bélizaire, sont restés sur leur garde durant ces trois nuits pour montrer leur solidarité au parlementaire observant depuis plus d’une semaine une grève de faim à la salle de séance de la chambre basse. Les motivations de cette grève de faim sont la révocation du président du CSPJ, maitre Anel Alexis Joseph, la libération des prisonniers politiques et des explications concernant l’utilisation du fond d’appui au parlement; une aide de l’USAID pour la professionnalisation des parlementaires haïtiens. En gros des revendications qui semblent lier à l’aspiration d’une bonne frange de la société qui, depuis toujours, exige que la gestion de la chose publique soit faite dans la transparence, et suivant les principes de l’état de droit.

 

Prières, rituels de vodou, animations musicales et messages solennels des dirigeants d’organisations ont constitué la toile de fond de ces veillées patriotiques. Les militants se sont montrés très remontés contre l’attitude des parlementaires dont ceux du bloc au service du chef de l’état, PSP. Cette catégorie de députés est tout à fait particulière dans l’histoire du parlement par sa tendance à liquider toutes les réserves du pays et à détruire même les valeurs morales et républicaines pour quelques centimes tombées d’entre les doigts du président Martelly.

 

Ainsi dans ces malheureuses considérations se trouve le bienfondé de la grève de faim du député de la circonscription Delmas-Tabarre. Et le peuple dont il est mandaté, ne peut qu’implorer l’intervention des génies nationaux, comme l’ont fait les militants, dans leur rituel, durant les soirées patriotiques et de solidarités au député Bélizaire.

 

Au-delà de ces considérations, cette grève entrainant ces veillées de solidarité, ont permis aux militants d’identifier les opportunistes qui ont tant profité des mouvements de la masse. Il a fallu attendre le dernier soir pour remarquer la présence du coordonnateur de la FOPARC devant les locaux du parlement, tandis qu’il fut de ceux qui ont planifié l’organisation des veillees patriotiques. Byron Odigé a, tout de même essayé de faire croire qu’il a passé tout son temps au chevet du député, malgré sa présence aux cotes de Arnel Bélizaire depuis le debut de la grève n’a été remarquée même pas par les journalistes accrédités au parlement. Mais une chose est certaine, d’aucuns doivent voir des enjeux de cette grève et des retombées d’une quelconque forme de solidarité.

Ces veillées cherchent avant tout à renforcer le cri d’alarme d’une population abandonnée, reflété dans l’initiative du député, a déclaré André Fadeau, responsable du mouvement national de l’opposition populaire. Quant au rituel vodouesque, ajoute-t-il, c’est un symbolisme du bois Caïman, à l’image de la révolte des esclaves de Saint Domingue, la masse défavorisée d’Haïti d’aujourd’hui doit montrer son refus de continuer à vivre dans la misère alors que de son sort s’enrichit une minorité corrompue.

Tout en sachant que les concernés pourraient minimiser l’acte historique de député Bélizaire, la comité de suivi et de vigilance mettra sur pied cellules stratégiques et politiques, pour assurer la continuité du mouvement de solidarité au député gréviste, a annoncé Rudy Pierre Paul, l’un des chefs de file du comité de suivi. A l’issue de ces trois nuits de solidarité, les militants ont donné la garantie que le député Arnel Bélizaire est bien gardé pour l’accomplissement de sa mission.

En attendant ses retombées, cette grève de faim du député Arnel Bélizaire devrait être la clé qui ouvre la voie vers une forme très hardie de lutte pour une autre Haïti où règnent le droit et la justice.

 

 

A propos de l'auteur

Nombre d'entrées : 47

Laisser un commentaire

Copyright ©2017 RCH 2000 96.1 FM. All Rights Reserved.

Retour en haut de la page