Home
Vous êtes ici:Accueil » Nouvelles » Haïti – Environnement : Expérimentation de nouvelles pratiques agricoles

Haïti – Environnement : Expérimentation de nouvelles pratiques agricoles

Haïti – Environnement : Expérimentation de nouvelles pratiques agricoles

Jeudi, dans le cadre du Programme d’Appui à la Prise en Compte du Changement Climatique dans le développement national d’Haïti, mis en œuvre par le Ministère de l’Environnement, et soutenu par l’Union Européenne à travers le Bureau de l’Ordonnateur national, ACTED et la Fondation Solidarité ont lancé en partenariat avec l’Union Européenne, le projet « Soutien aux agriculteurs et protection du bassin-versant des Matheux de la région d’Arcahaie-Cabaret face au changement climatique » financé à hauteur de 1 million d’euros.

L’ambassadeur de l’Union européenne, Vincent Degert, a déclaré « Le changement climatique est un phénomène complexe. Les stratégies pour y répondre doivent prendre en compte plusieurs aspects tels que des techniques agricoles plus adaptées, des cultures plus écologiques, la protection des écosystèmes et le renforcement économique des couches les plus vulnérables qui cesseront ainsi d’être prédatrices de leur milieu […] Ce projet constitue une approche innovante de la gestion des dérèglements du climat auquel est confrontée Haïti. J’espère que ses résultats pourront constituer de véritables pistes de solutions aux défis du changement climatique, qui pourront être répliqués à plus large échelle dans d’autres régions du pays. »

Le projet repose principalement sur l’introduction de nouvelles plantes dans les cultures du bassin-versant afin de limiter les risques liés au changement climatique. Les plantations de vétiver, par exemple, permettent de solidifier les sols grâce à leurs longues racines et ainsi de limiter le phénomène d’érosion. Ces plantes favorisent en outre l’infiltration de l’eau dans le sol, ce qui est propice au remplissage des nappes souterraines et à l’augmentation des ressources en eau.

Le nopal, une espèce particulière de cactus, sera également introduit pour faciliter le stockage de l’eau en surface. Les pailles de vétiver et le nopal pourront ensuite être utilisés, associés à la production de larves, comme source de biogaz et de production de compost afin de reconstituer la vie microbienne des sols.

Ces nouvelles pratiques agricoles respectueuses de l’environnement permettront de renforcer la productivité et la résilience des producteurs agricoles face au changement climatique.

A propos de l'auteur

Nombre d'entrées : 122

Laisser un commentaire

Copyright ©2017 RCH 2000 96.1 FM. All Rights Reserved.

Retour en haut de la page